La mère SOS est sans aucun doute l’élément clé du modèle SOS de prise en charge et d’accueil familial à long terme. C’est autour de la mère SOS que s’organise, au sein de la maison familiale, la vie de la fratrie dont elle a la charge. Il lui revient de prodiguer tout l’amour et les soins quotidiens dont ces enfants ont besoin et de les accompagner harmonieusement durant les premières années de leur vie. Elle doit assurer leur éducation, sous la responsabilité du directeur, en lien avec un psychologue, des éducateurs, un chef de service éducatif, des aides familiales. Elle participe régulièrement à des réunions d’équipe.

 

La formation d’une mère SOS

On ne s’improvise pas mère SOS. Les jeunes femmes, célibataires veuves ou divorcées sans charge de famille, qui choisissent de remplir cette fonction essentielle au développement des enfants, doivent remplir des conditions spécifiques et apprendre pas à pas à devenir de véritables mères. 

 
Au minimum titulaires d’un brevet de fin d’études moyenne, les mères SOS, rigoureusement sélectionnées par SOS Villages d’Enfants bénéficieront d’une formation initiale pluridisciplinaire et tout au long de leur carrière d’une formation continue qui leur permettront, tout en gérant de manière autonome la maison familiale, de contribuer au développement harmonieux des enfants qui leur sont confiés. Les mères SOS interviennent dans ce qui concerne la vie quotidienne des enfants : accompagnements à l’école, aide aux devoirs, activités ludiques et gèrent de manière autonome la maison familiale. 

Le village est en effet confronté quotidiennement aux comportements induits sur le long terme par la maltraitance et les situations difficiles  qu’ont pu subir, avant leur prise en charge au sein des villages, les enfants qu’ils accueillent.

 

C’est pourquoi la formation continue des mères SOS et des aides familiales comprend désormais une formation spécifique sur l’aide à apporter à ces enfants. Le contenu de cette formation s’articule autour de deux axes principaux : réparer le danger ; accompagner l’enfant et sa famille. Les thèmes abordés portent, par exemple, sur les définitions et les représentations de la maltraitance, l’identification des facteurs de risque, les signes d’alarme, la place de l’enfant dans la possibilité de parler et d’être entendu au sein de sa famille…

           

Le développement de la responsabilisation des mères SOS s’inscrit dans l’objectif poursuivi par SOS Villages d’Enfants : l’amélioration de la qualité de la prise en charge des enfants.

Les mères SOS reçoivent une solide formation initiale et continue qui fait d’elles de véritables professionnelles aptes à élever les enfants qui leur sont confiés. Mais, si le terme de métier ne définit pas pleinement cette mission de mère SOS, l'aspect professionnel de leur fonction s'est précisé au fur et à mesure de leur expérience quotidienne. La formation initiale et continue, et le travail en équipe leur ont donné le cadre et les références professionnelles qui leur permettent d'exercer cette fonction

 

C’est donc d’une véritable profession qu’il s’agit et SOS Villages d’Enfants ne ménage aucun effort pour que le métier de mère SOS soit reconnu comme tel.

 Il va de soi que les enfants, bien après leur départ du Village, maintiennent le contact avec celle qui les a conduits vers l’âge adulte.

 

La mère SOS, un objectif :

La mère SOS accompagne les enfants au quotidien et dans la durée
La fonction de mère SOS demande une très grande disponibilité pour s’occuper quotidiennement de ces enfants dont la situation familiale a nécessité un placement.

 

Accueillis dès leur plus jeune âge, les enfants sont confiés à une mère SOS qui leur donne la sécurité affective et l'éducation dont ils ont besoin pour grandir et s'épanouir. Ils attendent d’elle affection et sécurité, même si beaucoup gardent des liens avec leur famille.

           

Les enfants grandissent dans des maisons familiales où la mère SOS joue un rôle de premier plan. Elle a la responsabilité, entourée d’une équipe pluridisciplinaire, d’apporter à ces enfants toute l’affection et le soutien dont ils ont besoin pour s’épanouir harmonieusement. Elle leur offre un cadre affectif et éducatif stable, indispensable à leur développement.

           

Les enfants s’attachent à leur mère SOS qui prend soin d’eux, les accompagne au quotidien et dans la durée jusqu’à leur insertion sociale voire professionnelle. Elle connaît et respecte l’histoire familiale de chaque enfant, ses origines culturelles et sa religion.

 

           

Jour après jour elle aide les enfants à assumer ce qu'ils ont connu et les mener vers l'autonomie et, par-dessus tout, qu'ils arrivent à se sentir bien dans leur peau. Ainsi elle crée avec eux des liens solides, et doit représenter pour eux la référence adulte, celle qui a suivi leur chemin.

 

C’est le lieu de rendre hommage à la première Mère SOS des Villages d’enfants du  Sénégal que nous appelions affectueusement tante Rama. Elle a bercé nos premiers jumeaux, notre première fille.

 

Elle a tenu à rester au Village d’enfants SOS de Dakar même après sa retraite et jusqu’à son décès Elle  a gardé un lien très fort avec les enfants qu’elle a élevés qui chaque année organisent une journée de récitation du coran en sa mémoire

 

 

La mère Conseillère

Pour permettre   aux mères SOS  de mieux assumer leur rôle de prise en charge des enfants qui leur sont confiés, nous avions mis en place dans le dispositif d’encadrement et de soutien aux mères SOS, la fonction de mère Conseillère. Cette fonction était  assurée par une  femme formée en économie familiale et sociale et en gestion domestique qui supervisait quotidiennement le travail des mères et veillait à ce que les enfants  soient mis dans d’excellentes conditions de vie et d’étude. Cette fonction a disparu actuellement de l’organigramme des Villages d’enfants SOS

 

En dehors des liens qui unissent les mères SOS et les enfants, on note aussi ceux qui unissent les frères et sœurs.